FOI BAHA'IE

L'Age d'Or

Le terme "Age d'Or" n'est pas un terme en l'air désignant une époque où tous les hommes seront gentils. C'est un concept universel trouvé dans toutes les religions qui exprime comment un nouveau système sera mis en place qui unifira le monde tout en apportant la justice. Cet article traite de ce sujet en profondeur et démontre comment la Foi Baha'ie propose de mettre en place cet Age d'Or.

UNE BRANCHE D’OR PUR

« Nay sous les vmbres & iournée nocturne
Sera en regne & bonté souueraine,
Fera renaistre son sang de l'antique verné,
Renouuellant siecle d'or pour l'airain. » (Centurie VQ41)

« Né sous les ombres et lors d’un jour sombre, il sera souverain en règne et en bonté, il fera renaître son sang de l’ancien vase, il transmutera l’âge de bronze en âge d’or. »(Centurie VQ41)

Nostradamus dit que le roi de la lignée de Fleur de Lys transmutera l’âge de bronze en âge d’or, ou l’Age d’Or de l’Humanité.

Abdul Baha a reconnu l’ancien plan de Dieu, à travers lequel l’autorité de la révélation de Baha’u’llah amènerait cette ‘baguette d’or’ et l’éducation du monde.

« …certains personnages guidaient le peuple à l'aide d'un bâton sorti de terre, (bois) et les gardaient avec une baguette semblable à celle de Moïse. D'autres entraînaient et surveillaient le peuple à l'aide d'une baguette en fer, comme ce fut le cas dans la dispensation de Muhammad. Dans le présent cycle, comme il s'agit de la plus puissante des dispensations, la baguette sortie du royaume végétal et celle en fer seront transformées en une baguette faite de l'or le plus pur et tirée des trésors infinis du royaume du Seigneur. C'est grâce à cette baguette que le peuple sera formé. » (Sélection des écrits d’Abdul Baha, page 66)

Pour mettre en place ce plan divin, Abdul Baha nomma son petit-fils Shogui Effendi pour lui succéder après sa mort en 1921, le nommant « Centre de la Cause de Dieu » dans son Testament, et ordonnant aux Baha’is du monde entier d’obéir à Shogui Effendi comme l’on obéi à Dieu.

« O mes amis affectueux ! Après la disparition de cet opprimé, il incombe aux Aghsan (Branches), aux Afnan (Rameaux) de l'Arbre sacré, aux Mains (piliers) de la cause de Dieu et aux bien-aimés de la Beauté d'Abha, de se tourner vers Shoghi Effendi - la jeune branche issue des deux Arbres sanctifiés et sacrés, le fruit de l'union des deux rejetons de l'Arbre de Sainteté - car c'est lui le signe de Dieu, la branche élue, le Gardien de la cause de Dieu celui vers lequel doivent se tourner tous les Aghsan, les Afnan, les Mains de la cause de Dieu, ainsi que ses bien-aimés. »

Shogui Effendi avait une généalogie unique car il venait à la foi de la lignée de Baha’u’llah et du Bâb (le héraut de Baha’u’llah, descendant de Muhammad). C’est pourquoi Abdul Baha l’appela ‘la jeune branche issue des deux Arbres sanctifiés et sacrés’. Ainsi les deux lignées de David et de Muhammad devinrent une.

La lignée des rois davidiques représente les baguettes de bois et celle de Muhammad la baguette de fer. Musulmans et chrétiens représentent tous deux cette baguette de fer, ainsi que tous les peuples de la terre qui doivent être greffés à travers leur croyance en tant que baguette de fer (magnétique).

Ainsi ces deux baguettes représentent les deux forces de la Maison Universelle de Justice. La branche exécutive de la Maison Universelle de Justice, est la lignée continuelle des Gardiens qui sont les descendants mâles de Baha’u’llah et du roi David. Le mot arabe et persan utilisé dans le Testament d’Abdul Baha pour désigner les ‘fils de David’ est le mot « Aghsan », traduit en français par « Branches », puisqu’un fils est la ramification de son père comme les branches d’un arbre, d’où la référence à la ‘baguette de bois’. Donc les Gardiens de cette MUJ sont les branches de bois.

La branche législative est composée des représentants de toutes les nations du monde attirés par les preuves de la dernière manifestation de Dieu venue, Baha’u’llah.

Dans le livre d’Ezéchiel au chapitre 37, nous trouvons aussi le symbole de ces deux baguettes, la baguette de bois symbolisant David et sa Tribu, Juda, la branche exécutive du Royaume, et la baguette de fer symbolise Joseph et Ephraïm, ce qui signifie « une multitude de nations », représentant le corps élu de la Maison Universelle de Justice, qui doit être composée d’hommes et de femmes de toutes les nations du monde. Ainsi Ephraïm signifie ‘multitude de nations’.

LA BRANCHE/BAGUETTE DE BOIS

Autrefois, la nation d’Israël était gardée par une Baguette de Bois : les rois davidiques. Ce gardiennat était seulement pour ceux qui faisaient partie de la nation d’Israël et pour le Tabernacle. Le Tabernacle était le point d’unité pour tout Israël, c’était aussi un corps d’éducation pour le peuple d’Israël dans les lois de Moïse. Ce Tabernacle était une tente divisée en deux chambre : l’une pour le sanctuaire et l’autre pour l’Arche du Covenant.

Ce bâtiment était l’endroit où le Grand Prêtre et les autres prêtres lévitiques faisaient leurs sacrifices journaliers et instruisaient le peuple d’Israël. La Baguette de Bois, c'est-à-dire les gardiens du Temple, était également un système de préservation pour la lignée choisie des rois Davidiques. Cette baguette de bois était seulement pour ceux qui étaient descendants physiques d’Abraham, Isaac et Jacob (Israël) et les douze tribus qui venaient d’eux. C’était un héritage naturel car un arbre a plusieurs branches. Mais ces branches naturelles étaient destinées à être coupées et remplacées pour que d’autres prennent leur place. Avec la venue de Jésus Christ, une personne ne recevait plus son évolution spirituelle simplement par héritage physique parce qu’elle était israélite. Cet héritage physique fut changé en une promesse de miséricorde : non seulement des juifs mais aussi des gentils acceptèrent le Christ, et cela à travers des preuves. En fait, plus de gentils que de juifs ont accepté Jésus Christ.

LA BAGUETTE DE FER ET LE POUVOIR D’ATTRACTION

Les juifs furent re-greffées dans le plan de Dieu après avoir rejeté Jésus lorsque certains d’entre eux acceptèrent Muhammad en reconnaissant comment il avait accompli les prophéties, et ensuite lorsqu’ils acceptèrent le Bâb et Baha’u’llah. Ce procédé de greffage se fait à travers le pouvoir d’attraction. Une personne, de quelque lignée qu’elle soit, est attirée au plan divin et à sa Manifestation à travers des preuves. Cette Manifestation, comme Jésus, Muhammad, le Bâb ou Baha’u’llah, vient avec des preuves discernables de sa station, accomplissant les prophéties qui la concernent par son nom, son adresse, sa date, et sa mission, comme sur n’importe quelle carte de visite. Ce que vous avez besoin de savoir pour localiser une personne est sur sa carte de visite : son nom, son occupation, son adresse où vous pouvez la rencontrer, et ses horaires de disponibilité. 

Cette carte d’appel divin de la Manifestation fait partie de son pouvoir d’attraction. Quand une baguette de fer est électrifiée, elle devient un aimant. Ensuite les autres pièces en fer sont magnétisées en attirées à leur tour. Ce pouvoir d’attraction est la base du royaume de Dieu sur terre. Dans la foi Baha’ie, une des choses les plus importantes qui est prescrite est l’enseignement de la Cause.

« En ces jours, ce qui importe avant tout, c'est de guider les peuples et les nations de la terre. L'enseignement de la cause est de la plus haute importance, car c'est la pierre angulaire principale de la fondation elle-même. » (Testament d’Abdul Baha, page 10)

Quand une personne enseigne, elle devient électrifiée par l’esprit de la vraie foi et elle attire les autres. Enseigner une personne est l’emmener à travers les coins de feu Baha’is qui sont centrés sur les preuves des Manifestations et le Plan de Dieu. Grâce à ce devoir d’enseigner, le monde devient éduqué et progresse vers une vraie civilisation globale. C’est cela la baguette de fer dont il est parlé souvent dans la Bible, l’éducation de tous les peuples du monde.

 

Le Royaume de Dieu est l’unité entre les deux branches ou baguettes de bois et de fer, l’éducation des peuples et des Rois Davidiques, en une seule branche d’or pur.

Introduction | Contact | © Les Baha’is Sous les Provisions de l’Alliance de France
UNITE DANS LA DIVERSITE