FOI BAHA'IE

PROPHETIES AMERINDIENNES
SUR LA DESTRUCTION DE NEW YORK

VOICI UN ARTICLE MONTRANT LA SIMILITUDE ENTRE LES VISIONS DE NOSTRADAMUS ET CELLES DE ELAN NOIR 

BLACK ELK (ELAN NOIR) ET L’HOMME BLEU

Black Elk était un médecin du peuple Lakota alors qu’ils se battaient à Wounded Knee dans la réserve indienne du Dakota du Sud. Black Elk est né en 1863, la même année où Baha’u’llah a proclamé, à Bagdad, qu’il était le Messie Promis, le descendant de David assis sur le Trône, venu amener la révélation divine attendue par tous les peuples de la terre.

Quand Black Elk avait neuf ans, sa tribu se rendit dans la vallée de Little Big Horn dans le Montana, et c’est là que Black Elk a eu sa « Grande Vision ». Black Elk n’avait jamais lu la bible ni rencontré des blancs auparavant et pourtant il a vu les quatre cavaliers de l’Apocalypse comme décris dans la révélation de Jésus Christ, et la terrible guerre qui résulte de l’avènement de l’Antéchrist et du monde marchant sur la route noire de la destruction.

Dans sa vision, Black Elk marche sur la route noire qui mène à la destruction et trouve un endroit à la fin de cette route, endroit que le feu brûle et où tout est mort. Dans cet endroit, trois rivières se rejoignent dans un océan et un homme bleu s’y trouve. Cet homme bleu, d’après Black Elk, est la cause de la destruction du monde.

Une chose intéressante est qu’un autre voyant a vu cet homme bleu : Nostradamus. Nostradamus a parlé de cet homme bleu mais l’a décrit comme un homme portant un turban bleu.

« Dans Fois entrez Roy ceiulee Turban,
Et regnera moins euolu Saturne,
Roy Turban blanc Bizance cœur ban,
Sol, Mars, Mercure prés la hurne. » (Centurie IX, Q 73)

« A une époque viendra un Roi portant un turban bleu
Il règnera moins longtemps qu’une évolution de Saturne
Le Roi au turban blanc, son cœur est banni de Byzance
Le Soleil, Mars, et Mercure sont proches d’Aquarius. »

Ce sont les troupes des Nations Unies que l’on appelle les casques bleus. Le drapeau de l’ONU est bleu. Les Nations Unies ont exporté à travers le monde un double standard contre les musulmans, ce qui nous a amené guerre après guerre. A cause de ce double standard contre les peuples musulmans et à cause de la destruction du peuple de l’Iraq et de la mort de Saddam Hussein, Nostradamus prédit aussi que l’ONU et tout New York seront brûlés.

« Cinq & quarante degrez ciel bruslera,
Feu approcher de la grand cité neuue,
Instant grand flamme esparse sautera,
Quand on voudra des Normans faire preuue »
(Centurie VI,Q 97)

En conjonction avec Nostradamus, Black Elk voit aussi la destruction de l’homme bleu.

« Nous arrivâmes près d’un endroit où trois rivières se joignaient en une seule – une source de nombreuses eaux- et quelque chose de terrible s’y trouvait. Des flammes surgissaient des eaux et dans les flammes il y avait un homme bleu. La poussière flottait autour de lui dans les airs, la pelouse était courte et desséchée, les arbres flétrissaient, les êtres à deux jambes et à quatre jambes étaient posés là, maigres et haletants, leurs ailes trop faibles pour voler.

Puis le cavalier noir cria « Hoka hey ! » et chargea sur l’homme bleu mais il en fut empêché. Et la troupe blanche cria, chargea, et fut battue ; de même pour la troupe rouge et pour la troupe jaune.

Et lorsque chacun eut échoué, ils crièrent tous ensemble : « Aigle, déploie tes ailes, dépêche-toi ! » Le monde fut rempli de voix qui m’acclamèrent alors je chargeais. J’avais la coupe d’eau dans une main et dans l’autre j’avais l’arc qui devint un javelot, je fonçais, et la tête du javelot devint un éclair pointu qui pénétra le cœur de l’homme bleu et au moment où il le frappa j’entendis le bruit du tonnerre et beaucoup de voix qui crièrent « Un-hee » (expression de surprise), signifiant que je l’avais tué. Les flammes moururent. Les arbres et la pelouse cessèrent d’être desséchés et murmurèrent ensemble joyeusement, et chaque créature vivante explosa de joie avec sa propre voix. Ensuite les quatre troupes chargèrent et écrasèrent le corps mort de l’homme bleu, en comptant les coups ; puis soudain ce ne fut plus qu’une tortue inoffensive. » (Black Elk Speaks, John Neidhart)

Cet endroit où trois rivières se rejoignent en une seule grande source qui brûle est New York, située 1) sur la East River 2) sur la Hudson River et 3) sur la Hackensack River qui se jette à New York Harbour, allant tout droit dans l’Océan Atlantique, « une source de grandes eaux ».

Black Elk dit : « quelque chose de terrible s’y trouvait ». Il s’agit de l’ONU qui « vit » à New York. Black Elk dit aussi que le monde entier en était malade et appelait à la mort de cet homme bleu. On donne à Black Elk un arc qui se transforme en un javelot qui frappe l’homme bleu en plein cœur. L’arc, dans la Bible, symbolise le Covenant / L’ALLIANCE de Dieu avec les hommes :

« Voici, j'établis mon alliance avec vous et avec votre postérité après vous;
avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, tant les oiseaux que le bétail et tous les animaux de la terre, soit avec tous ceux qui sont sortis de l'arche, soit avec tous les animaux de la terre.
J'établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre.
Et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours:
j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre. »
(Genèse 9 :9-13)

Ce Covenant est le covenant éternel que Dieu donne à cette lignée familiale qui passe par Adam, Noé, puis Abraham, et ensuite le roi David et les BRANCHES –aghsan- jusqu’à celui qui, aujourd’hui, siège sur ce trône éternel.

Abdul Baha, le descendant de David et successeur de Baha’u’llah, vint en Amérique le 11 avril 1912 et proclama que New York était « la Ville du Covenant ».

« Nos pensées se tournent vers l’histoire du séjour d’Abdul Baha dans l’Ouest et particulièrement en Amérique du Nord où, à New York, il dévoila à ses disciples occidentaux les implications du Covenant de Baha’u’llah. C’était, en un sens, un acte de renouveau, une perspective de consolidation de l’union des Vieux et Nouveau Mondes en une seule entité globale. Surnommée par Lui « Cité du Covenant », New York vibre de l’effet de cette expérience d’il y a quatre-vingts ans. » (Baha’i World Satellite Broadcast 1992, page 2)

Aujourd’hui, lorsque New York sera détruite par une arme nucléaire, elle sera un signe pour le monde car seulement cette personne qui est assise à notre époque sur le Trône de David a avertit depuis des années de sa destruction, expliquant que cette destruction vient du fait que les gens ont rejeté le Covenant.

Dans la vision de Black Elk, l’arc devient un javelot qui devient un éclair pointu qui frappe l’homme bleu en plein cœur, provoquant un vacarme décrit comme le tonnerre. Ceci est la description de l’explosion nucléaire. Le cœur des Nations Unies est le bâtiment de l’ONU sur l’île de Manhattan à New York. Le tonnerre signifie aussi les voix qui sont contre ce message. Black Elk nous dit ensuite que l’homme bleu devient une ‘tortue inoffensive’. Dans la tradition amérindienne, le continent Américain est décrit comme « l’île de la tortue ». Sans les Nations Unies, l’Amérique sera un endroit « inoffensif » et pacifique.

Ensuite, les quatre cavaliers « comptent les coups ». « Compter les coups était une méthode Indienne pour dégrader l’ennemi en les écrasant et en les frappant avec un bâton avant de les emporter. Cela était répété encore et encore pour montrer l’inhabilité de l’ennemi à se protéger. Lorsque New York et les Nations Unies seront détruites, ceux qui sont les seuls à proclamer ce message seront à même de lancer haut et fort un assaut spirituel sur le corps mort de l’homme bleu, et exposeront au monde sa vraie réalité : la Bête de la Révélation, et aussi ils exposeront au monde la vérité sur les briseurs d’alliance qui ont violé le Covenant éternel de Dieu.

Ces prophéties ne viennent pas d’une seule religion mais de TOUTES les religions car toutes ont annoncé un âge de grand combat international. Les Baha’is Sous Les Provisions du Covenant qui ont le descendant du Roi David à leur tête ont avertit de cette catastrophe depuis quarante années ! Les Baha’is sont le ‘peuple de Baha’ (Baha=lumière) que les Américains Natifs de cette nation attendent.

Ils sont aussi le ‘peuple des étoiles car ils ont comme symboles l’étoile à neuf branches pour l’unité des neuf Manifestations, l’étoile de David à six branches, et l’étoile à cinq branches en forme humaine.

_______________
La raison pour l’utilisation de l’étoile de David dans la Foi Baha’ie est le Covenant éternel de Dieu avec le Roi David et ses descendants qui forment une lignée continuelle de Rois assis sur le Trône de David pour l’éternité.
_______________

Bizance, les Croisades, et le Roi au Turban Blanc

« A une époque viendra un Roi portant un turban bleu
Il règnera moins longtemps qu’une évolution de Saturne
Le Roi au turban blanc, son cœur est banni de Byzance
Le Soleil, Mars, et Mercure sont proches d’Aquarius. »
(Centurie IX Q 73)

Dans le quatrain sur le roi au turban bleu, il est parlé d’un autre roi, ‘le roi au turban blanc’ dont le cœur est banni de Byzance. Byzance est l’endroit du monde où Constantinople était la capitale au début du premier millénaire. Cela réfère au début des Croisades Chrétiennes. Le fait que le ‘cœur’ de ce roi est ‘banni’ signifie que tout son être est occupé et consumé par le sujet des Croisades. Ce ‘Roi au turban blanc’ est Oussama Ben Laden car c’est lui qui a parlé des Etats-Unis et de leurs forces militaires comme des « Croiseurs des temps modernes ».

“Oussama Ben Laden s’est établi comme l’une des plus importantes figures dans l’histoire islamique contemporaine, se gravant dans le psychisme des occidentaux, sans mentionner celui des musulmans, avec sa rhétorique de la Djihad contre « les croisés juifs et chrétiens ». (Reuel Marc Gerecht- Atlantic Monthly)

« Nous suivons avec un grand intérêt la préparation des Croisés à réoccuper l’ancienne capitale de l’Islam (Baghdad), » a dit Oussama Ben Laden.

« Dans de pareilles circonstances, il n’y a rien de mauvais si les intérêts des Musulmans convergent avec ceux des socialistes dans le combat contre les Croisés, même si nous croyons et déclarons que les socialistes sont des apostats.»

(Par Ayman Qenawi, IOL Staff- Islam Online)

Toutes ces connections avec la fatwa de Ben Laden contre l’homme au turban bleu (ONU) montrent que l’ONU et New York sont la cible ultime.

Cela correspond à l’époque où Mars est la plus proche de la terre et également dans la position astronomique d’Aquarius en conjonction avec le Soleil, la Terre, Mars, et Mercure. « Le Soleil, Mars, et Mercure sont proches d’Aquarius. »

Introduction | Contact | © Les Baha’is Sous les Provisions de l’Alliance de France
UNITE DANS LA DIVERSITE